•  

    Les massages concernent le visage et les sept orifices, le cou et le thorax, les reins, le ventre et les membres.

    On les pratique en début de séance de Taïji Quan, ou le matin au réveil pour stimuler la circulation de l’énergie dans les méridiens: le massage peut être alors plus vigoureux, plus rapide et superficiel. On utilise le massage en fin de séance de Taïji Quan pour bien répartir l’énergie : le massage est alors plus doux, profond et moins rapide, dans tous les cas pratiquez-les à votre convenance et selon vos envies et besoins. 

     

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTEAUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTEAUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

     

    Laogong interne                                                                                 Frottez-vous les 2 mains                                                                               Laogong externe                              

                                                                                                                                           

     

    NB : Au début de chaque massage : Frottez bien les paumes (10/15 secondes)  en exerçant une légère pression sur les (points Laogong) des mains pour amener l’énergie dans celles-ci. Pendant le massage concentrez-vous sur les points Laogong et le bout des doigts.

     

     

    1. Masser le visage

     

    A. Frottez les mains, les descendre paumes

    sur le front, vers l'arrière sur la nuque, ensuite sur les côtés du thorax et dégager vers l’extérieur et le bas.  Répétez min 5 x ou plus.

     

    B. Descendre les mains sur le front, les yeux, les joues, la bouche et le menton, puis les écarter et les remonter par les côtés du visage, devant des oreilles, les tempes. Appuyer légèrement en descendant et plus fort en remontant : répétez 10 à 15 fois.

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

     

    Résultat : stimule et évite la dégénérescence de la vision, de l’ouïe, de l’odorat, etc.…Cela stimule l’organe correspondant à l’organe des sens selon la théorie des cinq éléments. En stimulant l’oreille, on stimule l’énergie des reins ; en stimulant les yeux, on stimule l’énergie du Foie ; avec le nez, c’est l’énergie des poumons ; les lèvres, l’énergie de la Rate et du Pancréas ; la langue, l’énergie du Cœur. Massez le cuir chevelu stimule la circulation des méridiens de la Vésicule et de la vessie et favorise l’entrée de l’énergie dans le cerveau pour éveiller la vigilance. Le massage du cou renforce la circulation de l’énergie dans les cervicales, le bulbe et le cervelet.

     

     

    2. Le Front

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

     

    Masser doucement le front comme si on l’essuyait, avec une main et ensuite l’autre : répétez 15 fois avec chaque main.

    Résultat : favorise la circulation du sang et de l’énergie dans les sinus, la peau avec effets anti-rides.

     

     

    3. Le Cuir chevelu

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

     

    Mettre le bout des doigts (pas les ongles) en peigne, appuyez fort sur le cuir chevelu, par petites saccades de l’avant vers l’arrière pour décoller le cuir chevelu du crâne : répétez 15 fois

    Résultat : Tonifie les cheveux, fortifie la racine des cheveux. Le cerveau est également fortifié.

     

     

    4. Les Yeux

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

    Posez les mains à plat sur les yeux et les éloigner vers les tempes en étirant doucement toute la surface des yeux, des paupières, des sourcils

     

    Résultat : Fortifie la vision défatigue lors d’un travail sur écran informatique, fortifie l’énergie du Foie, du Cœur.

     

     

    5. Le Nez 

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

     

    Massez (30 fois) avec les index les bords du nez, des ailes à la racine, de haut en bas

     

    Résultat : débouche le nez, stimule l’odorat, tonifie les poumons et agit sur les points réflexes du nez.

     

     

    6. Massez les lèvres

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

     

    Placez un index dans sa longueur au-dessus de la lèvre supérieure, à mi-chemin entre le nez et la lèvre, et l’autre juste au-dessous de la lèvre inférieure, Massez 15 fois, puis changer les index : celui du haut passe en bas et inversement ; Massez encore 15 fois

     

    Résultat : stimule les muscles orbiculaires des lèvres, freine l’apparition des rides autour de la bouche, stimule l’énergie des organes rate-pancréas et estomac 

     

    7. Les oreilles

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

     

    Placez l’oreille entre l’annulaire et le majeur de chaque main, massez vigoureusement de bas en haut et de haut en bas : Répétez 30 fois. Puis posez les mains à plat sur les pavillons des oreilles et massez d’avant en arrière et d’arrière en avant en repliant les pavillons : Répétez 30 fois. Massez le pavillon avec l’index et le pouce.

     

    Résultat : stimule la circulation de l’énergie et du sang dans les pavillons et dans les oreilles elles-mêmes ; ils fortifient l’audition, stimule l’énergie des reins. Stimule tous les points réflexes du corps et fortifie l’ensemble des fonctions.

     

    8. Le Palais du vent

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

     

    Placez la tête légèrement vers l’arrière, ensuite Massez avec le pouce, le bout du majeur ou avec tous les doigts sous l’occiput, dans le creux profond, appuyez fort en tournant vers l’intérieur, ensuite descendre en appuyant sur les muscles du côté de la nuque jusqu’à la base de celle-ci : Répétez 30 fois

    Ensuite frottez avec les deux mains à plat sur la nuque et les descendre de part et d’autres de la nuque pour disperser l’énergie qui pourrait stagner dans celle-ci.

     

    Résultat : Améliore le sommeil calme l’esprit, lutte contre les douleurs de la nuque et les migraines.

     

     

    9. Le Palais des centres vitaux

      

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

     

    A. Croiser les bras au niveau de la poitrine, mettre trois doigts ou chaque main à plat sur le Palais des centres vitaux (Sho Fu). Situés dans l’angle interne formé par les clavicules et le sternum et  Massez de haut en bas en diagonale : Répétez 30 fois

     

    Résultat : Favorise la circulation de l’énergie vers le haut du corps, sa descente et sa distribution dans tout le corps, stimule la circulation du système lymphatique. 

     

     

    10. Masser (Frapper) le grand Lo

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

     

    B. Massez le grand Lo de l’énergie, les bras toujours croisés, les doigts en forme de bec, tapotez un des deux palais des centres vitaux avec une main et l’autre le point qui est à deux travers de main sous l’aisselle : Répétez 30 fois, puis changer de côté et répétez 30 fois.

     

    Résultat : favorise la circulation de l’énergie nourricière dans tout le corps, stimule la circulation des liquides dans la chair: ces deux points combattent la cellulite. 

     

    11. Massez le Ming Men ou la porte de la Vie (entre la 3e et 4e lombaire)

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

     

    Fermez les poings, massez en rond les reins en cercles, de part et d’autres de la colonne vertébrale : Répétez 15 fois vers l’intérieur et 15 fois vers l’extérieur, ensuite toujours avec les poings fermés, frappez fermement le Ming Men, à gauche et à droite alternativement.

     

    Résultat : Renforce la région lombaire, prévient les courbatures, les lombalgies, renforce le fonctionnement des reins et de leur énergie, éveille l’énergie Jing, l’énergie essentielle qui est l’énergie vitale stockée dans les reins et dans la zone du Ming Men entre les deux reins. 

       

    12. Massez le Dantian ou foyer inférieur (2 ou 3 cm sous le nombril)

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

    Placez les mains (paumes) en oblique sur le Dantian et massez dans le sens des flèches, une main monte tandis que l’autre descend. Répétez 30 fois. On ressentira de la chaleur sur la peau, puis cette chaleur se diffuse à l’intérieur dans le Dantian, après le massage, puis avec les poings serrés, frappez sans force alternativement et doucement sous le nombril dans la région du Dantian.

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

    Le Dantian inférieur

     

    NB : CET EXERCICE EST A EVITER EN CAS DE GROSSESSE.

     

    Résultat : conduit l’énergie réveillée dans le Ming Men jusque dans le Dantian qui est le « Foyer inférieur ». De cette zone, l’énergie peut être raffinée en énergie subtile et chaude, et envoyée dans les méridiens. 

     

     

    13. Massez les bras dans le sens des méridiens

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

     

    Avec le plat d’une main, massez l’autre bras en descendant le long de la face interne jusqu'à la paume, puis en remontant sur la face externe jusqu’à l’épaule, puis changer de bras : Répétez 15 fois

     

    Résultat : suit les sens des méridiens d’acupuncture, et donc stimule et accélère la circulation du Qi dans ces réseaux et y propage l’énergie accumulée dans le Dantian.

     

     

    14. Massez les jambes

     

    AUTO-MASSAGES - QI GONG TAOÏSTE

     

    Placez les mains en haut des cuisses, sur les faces arrière et latérales des jambes, et les descendre jusqu’au bout des petits orteils, puis remontez à partir des gros orteils jusqu’en haut des cuisses par la face interne des jambes : Pratiquez 30 fois en tout.

     

    Résultat : idem que pour les bras

     

    Lorsque les massages sont pratiqués le matin, ils réveillent l’énergie, et l’on est tout de suite en forme pour la journée ; Ne négligeons pas de les pratiquer régulièrement. Ces massages ne présentent absolument aucun danger.

    Prière de ne pas diffuser ces documents qui sont protégés par les droits d’auteur. 

     

    Bon massage à toutes et tous

    Leonardo Bernardi

    Prof. de Taïji Quan et Qi Gong du style Yang

     

     

    NB : ces textes sont des extraits ou issus en partie de notes de stages et ne sont  pas de ma plume, vous pouvez retrouver ces textes ainsi qu’un excellent dvd, dans l’ouvrage du Dr Yves Réquéna, médecin français et phytothérapeute et Acupuncteur, spécialiste et Professeur de Qi Gong.

     

     

    Yves Réquéna, médecin français s’est spécialisé en acupuncture, au cours de ses études médicales, dès 1971. Ayant passé sa thèse de doctorat à Marseille en 1974 en pionnier sur le sujet de l’acupuncture en gastro-entérologie, il découvre un an après être diplômé, en 1975, le traitement pour arrêter de fumer avec deux aiguilles en une seule séance. Il publie avec ses confrères une expérimentation scientifique portant sur 1353 cas de sevrage de tabac contrôlé en milieu hospitalier qui fera l’objet de publications internationales.

    Puis il enseigne l’acupuncture à la faculté de médecine de Marseille et oriente ses recherches sur la notion de terrains en acupuncture, de constitutions et de tempéraments, s’attachant à démontrer le lien entre le caractère, les émotions avec les énergies des méridiens et les maladies. Ses découvertes s’expriment en 1 encyclopédie médicale de 1500 pages en 3 volumes : « Terrains et pathologies en acupuncture » qu’il simplifie pour le grand public dans « Acupuncture et psychologie » paru en 1982   Il participe dans le même temps à lutter politiquement avec ses collègues pour instituer l’enseignement officiel de l’acupuncture dans les facultés de médecine aboutissant à la mise en place du Diplôme Inter-universitaire d’Acupuncture (D.I.U.). La suite de ses recherches l’amènera à classer les plantes occidentales selon les 5 éléments de l’acupuncture. Tandis que ses livres sur l’acupuncture et les plantes se diffusent dans le monde médical et se traduisent en plusieurs langues, il participe aux congrès internationaux d’acupuncture et démarre une carrière d’enseignement international sur ses théories de terrain en acupuncture et en phytothérapie qui contribue à sceller sa notoriété. Et parallèlement, préoccupé de la vulgarisation au plus grand nombre, il publie pour le grand public « Le guide pratique des moxas chinois » et « Le guide du bien-être selon la médecine chinoise ».C’est pourtant, dès 1983, lors d’un de ces congrès qu’il découvre le Qi Gong, gymnastique chinoise utilisée par les médecins chinois au côté de l’acupuncture et expérimentée dans le sida au Lincoln hospital à New York. Il rencontre l’équipe de Harvard en 1986 qui planche sur ce sujet notamment Herbert Benson et David Eisenberg le chargé de recherche sur le Qi Gong à Harvard. Ces rencontres, ainsi que son expérience antérieure du yoga lui font réaliser toute l’importance du Qi Gong pour la médecine, dans le futur. Il n’a de cesse alors de pratiquer et d’étudier le Qi Gong auprès de 15 maîtres chinois de Qi Gong au cours de voyages successifs en Chine, aux USA.Il fonde en 1989 la première école de Qi Gong d’Europe et donc de France, l’Institut Européen de Qi Gong, et consacre désormais une partie de son temps à l’enseignement du Qi Gong. Il sera sollicité successivement comme directeur technique et comme conseiller pédagogique régulièrement dans des écoles de Qi Gong en Espagne, en Suisse, au Portugal, en Argentine, au Mexique et se déplace en Italie, en Belgique, aux USA, en Colombie, au Brésil où il est convié à enseigner le Qi Gong auprès des acupuncteurs, du grand public et des artistes.

    Ses livres et vidéos sur le Qi Gong sont publiés et diffusés aux Etats-Unis, en Angleterre, en Allemagne, en Autriche, en Espagne, Italie, Argentine, au Portugal, Mexique et au Québec.

     Décidé à faire reconnaître la profession d’enseignant du Qi Gong, il participe avec ses collègues à regrouper les professionnels en une Fédération Européenne de Qi Gong et tout récemment crée avec ses confrères la première association scientifique médicale de recherche sur le Qi Gong en France, profitant des liens établis avec les scientifiques chinois, européens et américains. En Allemagne, il découvre que le Qi Gong est remboursé par les assurances sociales, étudié avec des crédits de recherche du Ministère de la Santé et enseigné dans trois cliniques spécialisées en médecine chinoise notamment dans le traitement du cancer avec l’acupuncture et la pharmacopée chinoise. Son objectif est de parvenir à de telles initiatives en France, et plus généralement dans le monde. Un contact personnel avec le Ministre de la Santé du Mexique l’a amené récemment à proposer des stratégies thérapeutiques par le Qi Gong sur certains fléaux endémiques dans ce pays : le diabète et l’hypertension artérielle, ainsi que l’obésité.

     Au-delà du domaine proche de la santé, le Qi Gong s’avère par ailleurs plein de promesses d’applications dans la réhabilitation des personnes âgées ainsi que la prévention du stress, l’éducation des jeunes ou encore le sport et l’entraînement des athlètes. Le Qi Gong est également utilisé par les artistes pour aiguiser leurs talents et la créativité, dans le domaine du chant, de la danse, de la musique, de la peinture. Le Qi Gong voit ses applications aussi en psychothérapie et dans le développement personnel : la communication et le monde de l’entreprise.Par essence, le Qi Gong est surtout et avant tout une méthode préventive du stress, du vieillissement et de la récupération des ressources personnelles. Il s’inscrit parfaitement dans les stratégies préventives médicales ou paramédicales ainsi que dans celles de la remise en forme et de l’optimisation de santé dans le cadre de la thalassothérapie, des spas et des cliniques de régénération.

     

    C’est pour sensibiliser le grand public à tous ces domaines d’utilisation du Qi Gong qu’Yves Réquéna a écrit son dernier livre « Qi Gong, la gymnastique des gens heureux » chez Guy Trédaniel, où il dirige une collection « Le Temps d’Agir » sur les techniques nouvelles et les nouvelles approches de la santé et du développement personnel. Conscient de ce que le mot prévention veut dire, il s’investit à nouveau en 2004, à promouvoir sa méthode pour « arrêter de fumer en une séance d’acupuncture », titre de son dernier ouvrage avec lequel il compte aider les fumeurs à désirer d’arrêter et convaincre surtout le monde de la santé : médecins, spécialistes, acupuncteurs, sage-femmes, d’utiliser cette méthode la plus rapide et parmi les plus efficaces. Il a créé l’Institut Chiapi afin de leur proposer une formation professionnelle d’une journée

     

     

     Autre ouvrage d'Yves Réquéna

    Titre : A la découverte du Qi Gong + dvd 60 mn

    Auteur : Dr Yves Réquéna

    Editeur : Guy Trédaniel éditeur

     http://www.yves-requena.com

     

     

    Bonne lecture et bon massage à tous

    Leonardo Bernardi

     

    *** 

     


    votre commentaire
  • Auto-Massage Qi Gong - Buts



    1 . Remettre en mouvement les stagnations d'énergie ou du sang et accroître et harmoniser la circulation de l'énergie (Qi).

     

    2. Favoriser la circulation de l'énergie (Qi) et du sang dans tout le corps

      

    3.  Maintenir une bonne santé et ralentir la dégénérescence du corps physique.

     

    4. Réduire la douleur et l'inconfort survenus à la suite de traumatismes et accélérer le processus de guérison.

     

    5. Vous aider à mieux comprendre et ressentir votre corps tant physique qu'énergétique.



     

    AUTOMASSAGE – CHI-KUNG

     

    TOUT LE CORPS

     

    Frottez tout d'abord les paumes de vos mains l’une contre l’autre pour qu’elles soient chaudes.

    De là, caressez le crâne avec les paumes en remontant vers le sommet de la tête puis vers la nuque pour finir vers les côtés du thorax. Recommencez 5 ou 10 fois.

     

     

     

    1. La tête et la nuque

     


     

    1e TRAJET : Tête et nuque :

     

    Utilisez vos majeurs pour masser d’un mouvement circulaire l’arête de votre nez, environ 5 fois

    Puis frottez en remontant vers le front. De là, caressez le crâne avec les paumes en remontant vers le sommet de la tête puis vers la nuque pour finir vers les côtés. Répétez cette séquence cinq ou dix fois.

    Ce trajet permet d’harmoniser le chi superficiel et la circulation sanguine de la tête.

     

    2e TRAJET : Tête et nuque :

     

    Reprenez les mouvements circulatoires sur l’arête du nez environ 5 fois puis frottez en remontant vers le milieu du front. Ensuite frottez avec les index et les majeurs vers les côtés, faites quelques rotations sur les tempes, puis frottez en descendant vers la mâchoire et finissez le mouvement au niveau du menton. Pendant ce mouvement vous pouvez placer vos pouces sur votre mâchoire pour stabiliser vos mains. Répétez cette séquence cinq ou dix fois.

    Ce trajet permet de favoriser la circulation du sang et de l’énergie au niveau du visage.

     

    3e TRAJET : Tête et nuque :

     

    Massez à nouveau l’arête supérieure de votre nez en mouvements circulaires environ 5 fois. Puis des index et des majeurs, massez toujours en mouvements circulaires, vos yeux environ 5 fois. Frottez ensuite du centre vers les côtés des yeux, puis descendez jusqu’aux mâchoires.

    À nouveau, vous pouvez bloquer vos pouces sous la mâchoire pour stabiliser votre geste. Répétez cette séquence cinq ou dix fois.

    Ensuite, frottez vos mains l’une contre l’autre pour qu’elles soient chaudes et placez délicatement la base de vos paumes sur vos yeux pour les nourrir du chi de vos mains. Cette technique s’appelle Tang Yan (Repassez les yeux) Ce massage favorise la circulation du chi et du sang autour des yeux et ralenti leur dégénérescence.

     

    4e TRAJET : Tête et nuque :

    Pressez doucement de l’index de l’avant de l’oreille, puis frottez en la contournant par le haut et passez par l’arrière de l'oreille et terminez le geste en longeant les faces latérales de la machoîre jusqu'au menton. Répétez cette séquence cinq fois.

    Ensuite recouvrez étroitement vos oreilles de vos paumes et faites –les tourner cinq fois dans chaque sens. Pour finir toujours avec les paumes, appliquez une forte pression sur vos oreilles puis relâchez vivement. Cette procédure permettra à vos oreilles de mieux fonctionner.

     

    5e TRAJET : Tête et nuque :

    Ce massage permet de guider le chi de la nuque vers le bas. Penchez légèrement vers l’arrière la tête pour bien détendre les muscles de votre cou. En commençant à la base du crâne, pressez et poussez à l’aide de vos pouces en descendant le long des muscles situés de part et d’autre des vertèbres cervicales. Répétez cette séquence cinq ou dix fois.

    Puis saisissez et frottez une dizaine de fois les muscles de votre nuque avec la main droite. N’oubliez pas de guider les excès de chi vers le bas, pour qu’il ne stagnent dans la région de la nuque, Saisissez alors et frottez avec vos doigts, les muscles des épaules.

    Après avoir massez la tête et la nuque, vous pouvez exécuter très lentement, des rotations de la tête (une dizaine dans chaque sens) pour permettre aux muscles de se relaxer davantage. Éviter d’aller trop en arrière, car ce serait traumatisant pour les disques intervertébraux

     

     

     

    2. Le thorax

      

     

    1er TRAJET:

    Brossez des 2 mains du sommet de la nuque jusqu’à la partie supérieure du thorax, puis suivez la ligne médiane antérieure de votre tronc en descendant vers l’abdomen.

    Lorsque vos mains se trouvent sur la nuque, inspirez profondément, ensuite expirez et relâchez votre thorax. Recommencez 5 ou 10 fois.


    2e TRAJET:

    Placez vos deux mains sur votre gorge, inspirez profondément en étant le plus détendu possible, puis sur l’expiration, puis brossez vers les côtés le long des côtes. Recommencez 5 fois.


    3e TRAJET:

    Utiliser dans un premier temps l’index et le majeur gauches pour masser doucement  la région située au-dessus de votre mamelon droit pendant environ 1 minute. Puis du majeur et de l’index droit, recommencez du côté gauche. Ce massage permet à l’eau des reins de remonter jusqu’aux poumons pour les nourrir et les humidifier.

    Ensuite placer les deux mains au milieu de la partie supérieure du thorax et inspirez profondément. Sur l’expiration, brossez doucement vers les côtés tout en gonflant le thorax. Cette manœuvre dispersera le chi et l’eau remontés des reins vers les côtés des poumons. Recommencez 5 fois.

    Enfin répétez la même opération en plaçant cette fois les mains sur le plexus solaire et, inspirez et à l’expiration, dirigez-les, en suivant les côtes, vers les côtés. Recommencez 5 fois


    4e TRAJET:

    Avec les doigts de la main gauche, massez le côté droit de votre thorax en effectuant de petits mouvements circulaires depuis la clavicule jusqu’aux côtes inférieures.

    Le sens des rotations est ici important. Lorsque la main gauche tourne dans les sens des aiguilles d’une montre (pour quelqu’un qui vous regarde de face), vous guidez le chi vers le bas, ce qui calme et détend le corps.. Si vous inversiez le sens de rotation, vous guideriez le chi vers le haut, ce qui est, bien sûr, indésirable pour la relaxation. Répétez ensuite 5 fois mais à l’aide de votre paume cette fois. Enfin massez le côté gauche de votre thorax de la main droite en commençant avec le bout des doigts puis avec la paume. N’oubliez pas que cette fois–ci, le sens de vos rotations est inversé pour bien diriger le chi vers le bas et le centre du corps.  Recommencez 5 fois

     

    5e TRAJET:

    Utiliser le pouce en opposition aux autres doigts pour saisir et frotter le bas des muscles pectoraux en avant des aisselles et descendez progressivement vers le mamelon. Servez-vous ensuite de la paume de la main pour vous frotter de l’aisselle vers le bas, ce qui fera descendre le chi. Répétez l’enchaînement 5 fois puis recommencez de l’autre côté.

     


     

    3. L’abdomen et le bas du dos

     


    1er TRAJET:

    Superposez vos mains sur votre estomac et effectuez des rotations en allant de la gauche vers le bas, puis vers la droite pour revenir au point de départ. Effectuez de 10 à 30 rotations. Pendant cet exercice, votre mental doit être le plus calme possible. Plus votre relaxation sera profonde, plus vous guiderez votre chi vers l’intérieur du corps et en retirerez les bienfaits.

     

    2e TRAJET:

    Placez vos mains au niveau du diaphragme, de part et d’autre de l’axe de votre corps, inspirez et expirez profondément pendant que vous brossez de vos deux mains en descendant vers la région génitale. Recommencez 10 fois.

     

    3e TRAJET:

    Saisissez et frottez doucement les côtés de votre taille (poignées d'amour) pendant quelques minutes. Puis avec les paumes, poussez vers le bas en direction des cuisses de face antérieure des cuisses.

     

    4e TRAJET:

    Fermez vos poings et placez les, côté du pouce sur vos reins.

    Massez en mouvements circulaires. En hiver, tournez vers l’intérieur et le centre et vers le bas. Inverser le sens en été. Ensuite, utiliser le dos de vos poings pour tapoter les reins, le sacrum et la partie supérieure des hanches pendant quelques minutes. Cela emmènera le chi stagnant en profondeur vers la surface. Enfin brossez, du plat de vos mains, vos reins en passant par vos hanches et dirigez le chi vers la partie postérieure des cuisses.


     

     

    4. Les jambes

     


    À partir des hanches, utilisez vos paumes pour frotter vos jambes en descendant le long de la face antérieure des cuisses jusqu’aux genoux. Répétez 5 à 10 fois.

    Ensuite du tranchant de la main, frottez, des hanches aux genoux, la face latérale externe de vos cuisses. Répétez 5 à 10 fois.

    Puis, frottez avec le tranchant des mains, de l’entrejambe aux genoux, la face latérale interne de vos cuisses.  Répétez 5 à 10 fois.

    Ensuite, saisissez et frottez le muscle en haut de vos cuisses, des hanches vers les genoux. Répétez 5 à 10 fois.

    Saisissez et frottez les muscles sur la face externe de vos cuisses. Répétez 5 à 10 fois.

    Répétez ces mouvements sur la face interne des cuisses.

    Quand vous massez la face interne des cuisses, il est préférable d’utiliser la main droite pour masser la jambe gauche et inversement. Répétez 5 à 10 fois. 

    Enfin, saisissez et frottez les muscles situés à l’intérieur et à l’arrière des cuisses. Répétez 5 à 10 fois, et utilisez les paumes de vos mains pour tapoter doucement et détendre les muscles à l’arrière des cuisses.

    Passez ensuite au massage des genoux et des mollets. Servez-vous des tranchants des mains pour masser les genoux. Puis toujours du tranchant de la main, pressez et frottez en descendant du genou à la cheville. Cela fait, saisissez et frottez les muscles des mollets,  enfin, brossez les jambes vers le bas pour diriger le chi vers les pieds.

     

     

     

    5. Les pieds

     


    Pour masser votre pied, saisissez-le et imprimer d'abord à la cheville une vingtaine de rotations dans chaque sens.

    Puis à l’aide du pouce, massez la totalité du pied en vous  servant des autres doigts pour stabiliser vos gestes et contrôler la force de votre massage. Commencez par le dessus du pied et des orteils. Accordez une attention particulière aux espaces entre les orteils. Puis, toujours à l’aide du pouce, pressez et poussez dans ces espaces interosseux, de la cheville vers les orteils.

    Ces gestes stimuleront le pied en profondeur et remettront en mouvement toute stagnation de chi ou du sang qui pourrait interférer avec le bon fonctionnement du pied et même engendrer de l’arthrite.

    Répétez le même massage sur la plante des pieds, puis pressez avec les 2 pouces, côte à côte, le long des interstices interosseux depuis le talon jusqu’aux orteils.

    Enfin saisissez l’extrémité de chacun de vos orteils pour les tirer et les faire vibrer. 

    Après avoir masser les jambes et les pieds, nous allons maintenant masser les bras et les mains.

     


    6. Les bras

     

      

    Pour cela, saisissez et frottez les muscles (trapèze) et les tendons situés entre votre nuque et vos épaules. Utiliser la saisie des 3 doigts de la main, pour saisir et tirer les muscles. Continuez ensuite  progressivement le long du bras jusqu’à la main pour détendre tout le bras. Recommencez 5 à 10 fois.

    Enfin brossez de votre main, le bras massé, de l’épaule jusqu’à la main. Répétez l’opération jusqu’à 10 fois.


     

    7. Les mains

     

      

    Massez d’abord la totalité de la main, à l’aide de votre pouce en commençant par le dos de la main. Les quatre autres doigts stabilisent les mouvements du pouce et régulent la force que vous appliquez. Insistez un peu plus sur les espaces interosseux. Puis toujours avec le pouce, pressez et poussez le long des espaces inters métacarpiens pour drainer le chi depuis le poignet jusqu’à la base des doigts.

    Ces exercices stimulent la main en profondeur et dissoudront la stagnation du chi ou de sang qui pourraient entraver le bon fonctionnement de la main, voire même engendrer de l’arthrite.  Reprenez cette séquence sur la face palmaire de la main en partant toujours du poignet pour aller vers les doigts.

    Cela fait, saisissez vos doigts les uns après les autres, "tirez-les" doucement, puis laisser échapper votre prise. Recommencez 3 fois pour chaque doigt de façon à amener le chi dans les doigts.

    Enfin, saisissez et secouez chacune des extrémités de vos doigts. 


    FIN DE L'AUTO-MASSAGE



    Ces massages sont excellents pour la santé et la relaxation. Massez sans force, et jamais sur une fracture,  mais je laisse ceci à votre appréciation.

    Avertissement : L’auteur des présentes descriptions d’exercices ne peut en aucun cas être tenu responsable des traumatismes qui pourraient survenir suite à la lecture ou en suivant les instructions qui y sont décrites. Dans le doute, les personnes souhaitant s’y adonner doivent se renseigner auprès d’un médecin avant de s’engager dans cette voie.


    Tous mes remerciements vont au grand maître Dr Yang Jwing Ming.

    Nb: Il existe un dvd de Me & Dr Yang Jwing Ming reprenant en images tous ces massages et bien d’autres :

    Massage Chi-Kung – Le massage énergétique chinois – BUDO EDITIONS VIDEO - français-anglais

     

    Bon massage à toutes et tous!!!

    Leonardo Bernardi


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique