• Les 6 positions de Qi Gong de Me Chu King Hung

     

    Les 6 positions de Qi Gong proposées par Me Chu King Hung

    Vous trouverez d'autres types de Qi Gong dans la rubrique "Qi Gong - Style Yang" 

     

     

    Les 6 positions de Qi Gong de Me Chu King Hung 

    Me Chu King Hung - Qi Gong - 2ème position

     

     

    LQi Gong ou chi-kung, fait partie de l'ensemble des arts martiaux chinois internes. Vieux de plusieurs milliers d'années (4/5000 ans), ces exercices énergétiques chinois sont généralement pratiqués dans le but d'améliorer et de maintenir la santé et la longévité. Ces exercices travaillent à la fois la respiration, l'étirement des muscles et tendons, l'équilibre et bien plus encore. Le Qi Gong peut être pratiqué jusqu'à un âge assez avancé.

    Chi ou Qi: signifie énergie vitale en chinois. C'est l'énergie vitale qui circule à l'intérieur de chaque individu.

    C'est la même énergie qui se cache derrière toute chose autour de nous dans la vie: dans l'air, dans le cosmos, dans l'univers, bref, dans tout ce qui nous entoure. Scientifiquement, nous pourrions dire que c'est l'ensemble des particules électriques et atomiques, cellulaires, qui nous entourent. Donc, l'air ambiant est rempli d'énergie, de Qi.

    Ce Qi peut être stimulé entre autres soit par l'acupuncture, des massages ou bien par les exercices de Qi Gong. Ces exercices peuvent être pratiqués soit debout, assis ou même couché.

    Gong: signifie travail ou discipline en chinois. Travail dans le sens de produire un résultat, un effet, un accomplissement suite à une étude intensive, un long processus, une pratique régulière, bref, un travail acharné sur une longue période de temps.

    On peut diviser l’histoire du Qi Gong ou Chi-kung en quatre périodes. Ils n’existent que peu d’informations sur  la première période que l’on peut situer à l’apparition du Yi Jing ou livre des mutations ou des transformations peu avant 1122 av.J.-C ., elle se prolongera jusqu’à la Dynastie Han (206 av. J.-C.) à cette époque le bouddhisme et ses pratiques de méditation furent importées d’Inde. Cet apport marque la deuxième période relative aux pratiques et à la méditation du Chi-kung, l’ère religieuse du Chi-Kung, elle se prolongera jusqu’à la Dynastie Liang (502-557), c’est alors que l’on découvrit que le Chi-kung pouvait être utilisé dans les pratiques martiales. 

    De nombreuses styles de Chi-Kung ont été crées à partir de théories et principes des chi-kung bouddhiste et taoïstes. Cette période s’étendit jusqu’au renversement de la Dynastie Qing en 1911, année ou débuta une nouvelle période où se sont mélées les pratiques de chi-kung qui provenaient d’Inde, du Japon et de nombres d’autres pays.

    Le Yi-Jing (Livres des mutations ou transformations) est probablement le premier livre à traiter du Chi. Il introduit le concept des Trois énergies ou puissances naturelles Tian (le ciel) Di (la terre) et Ren (l’homme). L’étude des corrélations entre ces trois énergies a été la première étape dans le développement du chi-kung. 


    Concept de base du chi-kung : Jin, Chi, Shen ou San Bao «  Les trois trésors »

     

    Ces termes spécialisés sont utilisés par les pratiquants de Chi-kung. Ceux sont transmis de génération en génération. Des mot-clés pour saisir les concepts de base du chi-kung. Il est important d’en comprendre le sens.

    La compréhension du Jing « l‘essence », du chi »l’énergie interne, et du Shen «  l’esprit «   sont essentielles pour un entraînement efficace. Ce sont les racines de notre vie et de la pratique du Chi-kung. Ces trois termes sont appelés SAN BAO « Les trois trésors » ou SAN YUAN « Les trois origines » ou SAN BEN « Les trois fondations ».

    En pratiquant, nous apprenons à « renforcer notre Jing (Gu Jing ) qui signifie, renforcer, consolider, retenir et conserver et à le transformer en Chi. On appelle cela Lian Jing Hua Qi « raffiner le Jing et le convertir en Chi ».

    Ensuite, on apprend à diriger le Chi vers la tête pour le convertir en Shen ou nourrir le Shen. Pour terminer, on apprend à utiliser son Shen pour maîtriser la partie émotionnelle de sa personnalité. On appelle cela Lian Shen Lia Xing »raffiner le Shen pour se libérer de la nature (émotionnelle) humaine.

    Tout ces processus de conversion nous permettent d’acquérir et de conserver la santé et la longévité. Accordons donc à ces trois termes notre sérieuse attention lors de notre entraînement. En respectant ceux-ci, on demeurera en bonne santé, forts et sains. Si on néglige ceux-ci, on permet aux maladies de s’installer. Ayons dans l’esprit que ces trois termes possèdent leurs propres racines et on se doit de les connaître.

     

    L’attitude mentale dans la pratique du Chi-kung consiste à :


    TRES IMPORTANT:

    a être présent à ce que l'on fait, l'esprit calme, ne pas s'occuper de ce que fait un(e) autre pratiquant.


    A concentrer le chi dans le Dan tien pour employer cette énergie pour soigner son corps.

    Pour nous aider dans la self-défense, à se déplacer facilement et souplement.

    Pour soigner d’autres personnes.

    Mettre le corps dans une position naturelle pour que le chi circule aisément sans entraves.

    Pour ouvrir et équilibrer les 12 méridiens qui sont régulièrement bloqués par une mauvaise oxygénation de nos cellules, une mauvaise alimentation et d'inutiles pensées négatives.

    Pour équilibrer le Yin trop faible et/ou le Yang trop fort. Renforcer les organes internes et leurs méridiens associés.


    Vous trouverez ci-dessous les 6 exercices de Qi-Gong proposés dans l’enseignement de Me Chu King Hung.

    Les 6 exercices de Qi-Gong – Pour apprendre à se détendre, travailler, réguler et augmenter et fluidifier la circulation de l'énergie interne (Qi) Attention: quoique non dangereux, ils peuvent être contraignants au début, aussi patience, il est préférable de pratiquer ces exercices après 3 à 6 mois de pratique du Tai Chi Chuan. Ils ne sont en aucune manière imposés.


    Expérimentez le Qi Gong et bonne pratique et n’oubliez pas, faites-vous assister au début par un professeur compétent pour ces exercices. Bonne pratique à toutes et à tous

    Avertissement :

    Je décline toute responsabilité pour tous dommages corporels, causés par la lecture et suite à la pratique de ces exercices.

    L. Bernardi



    Les 6 positions de Qi Gong



    Position de profil (1er exercice)


    Les 6 positions de Qi Gong de Me Chu King Hung


    Posez-vous bien et pliez les genoux à votre guise

    sans toutefois dépasser les orteils avec vos genoux, lestez votre coccyx vers le bas,

    ne crispez pas les muscles abdominaux ainsi que les orteils et relâchez vos épaules. Passez d'un talon à l'autre lentement. Respirez normalement.



    1ère position (de face)


    Les 6 positions de Qi Gong de Me Chu King Hung

     

    Pieds à écartements des épaules, pliez les 2 genoux, reins en arrière, lestez le coccyx ensuite levez les mains (paume vers soi, tranchants vers le sol, pouces vers le ciel, en formant un cercle (imaginez-vous tenant un ballon de plage) devant vous, ceci avec les mains au dessus des yeux, détendez et relâchez les épaules vers l’avant et sur les côtés. Passez d’une jambe et d’un talon à l’autre ; La tête est bien droite (menton légèrement rentré), le regard ouvert devant soi sans fixation devant soi. Se détendre et enracinez les talons dans le sol et imaginez qu’un fil vous tire la tête vers le ciel à partir de la fontanelle située sur le haut du crâne.

     


    2ème Position 

     

    Les 6 positions de Qi Gong de Me Chu King Hung

    Dans la même position, descendre les 2 mains à hauteur des reins en gardant les coudes ouverts et relâchés. Passez toujours d’une jambe à l’autre. Relâchez vos épaules.



    3ème Position 


    Les 6 positions de Qi Gong de Me Chu King Hung

    Gardez la même position, en rapprochant les mains vers soi, tournez la paume des mains vers l’extérieur (tranchants vers le ciel), les doigts toujours au dessus des yeux et gardez les coudes bien ouverts. Détendre les épaules. Idem que les positions 1 et 2. 



    4ème Position


    Les 6 positions de Qi Gong de Me Chu King Hung

    Gardez la même position des jambes, descendre simplement les mains, tranchants des mains vers l'extérieur et à hauteur des reins, les coudes ouverts en formant un cercle vers l'extérieur. 

     


    5ème Position

     

    Les 6 positions de Qi Gong de Me Chu King Hung

    Gardez la même position des jambes, relevez les mains à hauteur des épaules, les coudes formant un cercle , les mains et tranchants sont perpendiculaires au sol, les doigts vers l’avant (tranchants vers l' avant) comme s’ils se rejoignaient sur un point fixe (à 3 mètres) devant vous. Détendre les épaules et passez doucement d’une jambe à l’autre.



    6ème Position

     

    Les 6 positions de Qi Gong de Me Chu King Hung

    Descendre les mains (paumes vers le sol – à hauteur du coeur) à plat devant soi, le pouce et le petit doigt descendent légèrement, comme si l’on tenait une grosse balle sous chaque main.


    Fin des 6 positions


    Conseils


    Chacun des 2 exercices (1,2 & 3,4  & 5,6) de Qi-Gong sont éxécutés par paires et dans l’ordre et durant 5 minutes chacun au départ et ensuite on peut prolonger le temps à l’infini. Commencez par le 1 & 2 (5" dans chaque position, ensuite le jour (semaine) suivant(e), le 3 & 4, et le jour suivant le 5 & 6.

    Avec de la pratique, on peut les faire à la suite mais ne brûlez pas les étapes. Patience et persévérance...

    Je conseille au débutant d'attendre 3 à 6 mois de pratique du Tai Chi Chuan (exercices taoïstes et la Forme), avant de commencer les 6 positions de Qi Gong.

     

    Ensuite on termine toujours par 2 exercices taoïstes de détente musculaire: pr détendre toutes les tensions que vous avez mises à vous détendre. A méditer!

     

    1er exercice taoïste de détente: Levez les genoux bien hauts (sans forcer), comme si vous marchiez à reculons sur place, les mains derrière le dos (10 fois)

     

    2éme exercice taoïste de détente:  Les fleurs d'or tombent du ciel (voir 24 exercices taoïstes(n°23)), pour détendre les jambes et les bras  (10 fois).


    NOTE GENERALE: Bien passer d'aplomb, d'un talon à l'autre. Mettre tout le poids sur le talon d'un côté et puis sur l'autre. Bien ouvrir les genoux sans forcer, écarter légèrement les coudes, si les épaules ne se détendent pas. Bien maintenir son attention sur ce que l'on fait. Ne pas se dissiper dans des pensées inutiles. Le regard est horizontal, ne pas fixer un point devant soi, regarder à l'horizontale pour voir en même temps le sol, le plafond, à gauche et à droite.



    Quelques conseils pour mieux pratiquer le Qi-Gong.



    Qi-Gong : le bassin est comme une coupe où se déverse le chi venant du sol par les talons, aussi garder le bassin horizontal sans nécessairement faire une bascule du bassin, relâcher seulement le bas du dos (3éme et 4ème lombaires ou Ming Men - porte de la vie).


    Qi-Gong: on doit plier les genoux sans forcer pour bien se relâcher dans les jambes, les genoux ne dépassent jamais les orteils. Si vous pliez les genoux, le poids du corps descend vers le bas ainsi les bras se relâcheront plus rapidement et seront de plus en plus légers, sinon vous pourrez faire du Qi-kung pendant 20 ans sans résultats probant. Aussi relâchez-vous dans les jambes et laisser descendre le poids lourd vers le bas .


    Qi-Gong: bien passer doucement tout le poids d’une jambe et d’un talon vers l’autre, lorsque le poids se trouve sur une jambe, « vider » et relâchez complètement l’autre jambe et gardez toujours les deux genoux pliés.


    Qi-Gong: Pour plus de détente, arrêtez-vous un instant sur le talon et pousser légèrement sur celui-ci en relâchant les épaules vers le bas, quand on passe du jambe à l'autre, on peut faire une légère spirale des jambes (sans forcer) pour renforcer l'enracinement.


    Qi-Gong: dans la position 3 et 4, on peut écarter légèrement les coudes vers l’extérieur et non vers l’arrière,  pour mieux détendre les épaules.


    Qi-Gong : ne pas crisper les orteils dans les positions, laisser descendre le poids lourd du corps vers le bas.


    Qi-Gong:  le pouce (sans forcer) est ouvert (gueule du tigre) est orienté vers le haut ou vers le Dan tien (suivant la position) cela augmente la circulation  de l'énergie.


    Qi-Gong  Quelle est la principale qualité pour pratiquer le Qi-Gong?

    La Détente = laisser tomber le lourd et laisser remonter le léger.


    Qi-Gong : IMPORTANT ! ne pas tenir, pour tenir, une position à tout prix, lorsque l’on ressent une rigidité ou un engourdissement ou douleur, relâcher complètement les mains en passant toujours d’une jambe à l’autre, secouez-vous bien les bras quelques instants et revenir dans la position, recommencez si nécessaire. On s'occupe de soi et pas du voisin. Soyez présent à ce que vous faites!
 



     Les Bienfaits du Qi Gong 



    Une pratique régulière des exercices de  Qi Gong permet de prévenir l'apparition de nombreuses maladies, éventuellement de les soigner et de prolonger la vie en améliorant sa qualité.

     

    Sans recours de médicaments, le Qi Gong réduit l'hypertension artérielle, les rhumatismes, le stress, les ulcères à l'estomac, l'asthme et bien d'autres maladies.

     

    Sa pratique régulière améliore la tenue du dos, la tonicité musculaire, la souplesse et il a une action équilibrante sur les organes internes du corps (coeur, poumons, foie, rate, reins), elle favorise un meilleur équilibre général et une énergie vitale renforcée et accrue.



    Faites-vous aider d’un professeur compétent pour ces exercices qui ne présentent en soi aucun danger si toutefois ils sont bien exécutés. Je décline toute responsabilité pour tous dommages corporels causés par ceux-ci. 


    Bonne pratique à toutes et tous !!!

    L. Bernardi

     


    « Les 24 exercices taoïstes de Me Chu King Hung1ère section de la Forme du style Yang - Photos »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :