• Analyse du Dr Jess Goodman

    Le Tai chi santé

    Une “ nouvelle ” thérapie vieille de plusieurs siècles

     

    Quand le docteur Jess Goodman, médecin de famille, ouvre sa trousse noire, il en sort parfois, pour le plus grand bien de son patient, une thérapie qu’aucune école de médecine canadienne n’enseigne.

    Le traitement prescrit peut inclure : La Grue blanche déploie ses ailes, Ramper comme un serpent, Repousser le singe avec, peut-être, un soupçon de Porter le tigre sur la montagne.

    Formule magique médicale? Certes non! 

    Le Dr Goodman, âgé de 44 ans, a reçu une formation médicale traditionnelle et s’est intéressé plus précisément aux problèmes de vieillissement. Diplômé de l’Université de Calgary en 1978, il pratique maintenant au Centre médical de Credit Landing, situé à Mississauga (Ontario). Il prêche aussi par l’exemple, puisque il pratique tous les jours cet art de santé chinois, à savoir le tai chi taoïste, qui prend sa source dans les arts martiaux chinois et dans le taoïsme, une des deux grandes philosophies religieuses chinoises, avec le confucianisme, remontant au VIe siècle avant Jésus-Christ.

    Le Dr Goodman est lui-même instructeur bénévole de tai chi et membre engagé de la Société de Tai Chi Taoïste du Canada. Depuis 18 ans, il pratique des exercices tels que “ La Grue blanche déploie ses ailes ”. Il s’agit de mouvements lents et gracieux qui détendent tout en renforçant le corps et l’esprit.

    Le tai chi taoïste, qui s’appuie sur le concept philosophique taoïste du retour à un état naturel de bien-être et de santé, a été amené en Amérique du Nord en 1970 par maître Moy Lin-Shin, moine taoïste. Ce dernier est venu s’installer au Canada après avoir étudié pendant plus de trente ans les arts taoïstes internes de la santé et de la longévité, en Chine et à Hong Kong.

    La Société de Tai chi Taoïste du Canada, qui a récemment inauguré son propre Centre de Santé de 72 lits à Mono Mills, localité située à une heure de route au nord de Toronto, professe que la santé d’un individu est tributaire de l’équilibre harmonieux entre le corps et l’esprit, et que le stress, l’anxiété et les fortes émotions ont des conséquences physiques néfastes. En plus d’améliorer notre condition physique et de procurer la relaxation, le tai chi conduit aussi à la tranquillité d’esprit car l’effort de concentration pendant la pratique mène, de façon toute naturelle, à une “ méditation en mouvement ”.

     

    Alors, comment un médecin traditionnel torontois en vient-il à enseigner un art de guérison chinois datant du XIe siècle?

    “ Après avoir terminé mes études de médecine, j’ai eu le triste sentiment de n’avoir pas appris l’essentiel : comment contrer le vieillissement ”, confie-t-il au magazine Medical Post. “ J’ai appris énormément sur les maladies, je pouvais facilement poser des diagnostics et appliquer plusieurs traitements, mais rien ne m’a été dit sur l’art de rester jeune que je ne puisse lire dans le Reader’s Digest : bien se nourrir, relaxer un peu tous les jours, faire de l'exercice cardio-vasculaire et des étirements.

    “ Alors, j’ai fait des recherches qui m’ont fait découvrir le tai chi que j’ai commencé à pratiquer, puis j’ai fait la rencontre de maître Moy qui m’a enseigné son art. Cela m’a revitalisé. J’ai constaté des changements dans mon corps, un regain d’énergie, d’endurance et d’amplitude articulaire.

    “ Cela fait maintenant 18 ans que je pratique le tai chi taoïste et je continue à voir des changements dans la façon dont ma colonne vertébrale bouge, dans la circulation sanguine qui parcoure les différentes parties de mon corps. C’est une sorte d’exploration interne du corps. Je me transforme en chercheur scientifique et je pars à la découverte des racines de ma santé afin de la préserver davantage. Et ce n’est pas une simulation, c’est du réel. ” 

    Selon le Dr Goodman, ce qu’on apprend à l’école de médecine permet de faire face à des problèmes de santé aigus, de les diagnostiquer et de prescrire un traitement approprié. Mais le tai chi taoïste est une technique qu’il peut conseiller à ses patients afin qu’ils améliorent eux-mêmes leur santé.

    “ Je vois tellement surgir de problèmes de santé chez les gens qui n’ont pas pris soin d’eux-mêmes correctement, dit-il. L’exercice est essentiel pour la santé. Une personne qui ne marche pas suffisamment sera constipée, celle qui reste assise trop longtemps aura des maux de dos. Cela s’applique à presque toutes les parties du corps et davantage encore aux problèmes musculo-squelettiques.

    “ Grâce au tai chi taoïste, toutes les parties du corps sont stimulées et régénérées par l’exercice physique. Le tai chi excelle à faire travailler le corps en entier.

    “ De plus en plus, les recherches scientifiques viennent appuyer le fait que le tai chi est sans risque et collabore au maintien de la santé. En tant que médecin ce sont là deux critères essentiels pour que je recommande une activité thérapeutique à un patient. Au chapitre de l’efficacité, les preuves sont convaincantes : le tai chi améliore la tension artérielle, l’équilibre (particulièrement chez les personnes âgées), le sentiment de bien-être physique et l’amplitude dans les mouvements. On a constaté aussi qu’il combat l’ostéoporose et améliore le fonctionnement mécanique de la colonne vertébrale en plus de soulager les douleurs lombaires et autres types de douleur chronique.

    “ Des études ont mis en évidence ses effets bénéfiques sur le système immunitaire, plus précisément sur le nombre de cellules T. L’étude la plus significative est parue dans l’American Geriatric Society Journal. Deux études, publiées il y a environ deux ans, portant sur les personnes âgées, comparaient le tai chi et différentes formes conventionnelles d’exercices visant à améliorer l’équilibre et concluaient que le tai chi était nettement supérieur.

    “ J’ai vu des gens qui, après avoir subi une crise cardiaque, avaient été déclarés physiquement plafonnés par leur physiothérapeute; ces personnes ont pourtant été en mesure d’améliorer leur état de santé pendant plusieurs années encore grâce au tai chi… Cela ne demande ni de gros efforts ni une grande force. Il faut simplement acquérir une bonne compréhension des principes de l’équilibre.

    “ De nos jours, nous adoptons des habitudes sédentaires qui nous conduisent au vieillissement prématuré ”, affirme le Dr Goodman. “ En tant que médecin de famille, j’ai bien peur d’être en train d’assister à une épidémie de vieillissement précoce dans notre population. Je vois des hommes relativement jeunes, fin de la vingtaine début de la trentaine, qui viennent consulter pour des douleurs lombaires diffuses : la névralgie sciatique. Chez les gars de cet âge, le dos devrait être fort, souple et flexible.

    “ Plus le temps passe et plus les gens constatent les grands dommages qu’entraîne l’inaction : ne plus marcher, ne plus courir ni jouer et ainsi de suite.

    “ Le tai chi est aussi un outil important pour gérer le stress, poursuit-il. Si vous êtes préoccupés par quelque chose mais que votre corps et votre esprit arrivent à se concentrer sur un autre sujet, alors vous oubliez l’objet de vos préoccupations et vous pouvez relaxer.

    “ Le tai chi est un exercice qui vous amène de façon répétitive à effectuer un enchaînement de mouvements allant de part et d’autre du corps pendant 15 à 20 minutes. Vous demeurez complètement concentrés sur la position de vos membres, sur les angles spécifiques qu’ils doivent adopter et pendant ce temps vous oubliez tout le reste.

    “ Selon la légende, poursuit le Dr Goodman, c’est Cheng San-feng, un moine taoïste, qui a élaboré cet art à partir de ses observations du déplacement des enfants et des animaux. L’observation de combats entre une grue et un serpent, par exemple, lui ont permis de dégager deux formes de mouvement, l’un direct et l’autre circulaire. Il a créé l’art du tai chi à partir de mouvements circulaires toujours coordonnés par la colonne vertébrale.

    “ Puis, il a combiné tous les arts de l’époque et en a fait une synthèse d’où origine le tai chi taoïste, rassemblant ainsi les qualités des arts martiaux, notamment la force, à celles des arts internes qui laissent le mouvement se diffuser à l’intérieur du corps, ce qui améliore la circulation sanguine et le fonctionnement des organes internes.

    “ Les effets bénéfiques de cet art sur la santé, à savoir les effets internes, ont longtemps été tenus secrets par les moines taoïstes. C’est seulement au cours du dernier siècle que cet art est parvenu au monde extérieur. ”

    Quelle catégorie de patients le Dr Goodman a-t-il vu bénéficier davantage du tai chi taoïste?

    “ On obtient des résultats importants avec les patients souffrant de sclérose en plaques (SEP), de la maladie de Parkinson, de crises cardiaques et d’arthrite rhumatoïde. J’ai aussi tenté d’aider les gens souffrant de fibromyalgie, maladie très douloureuse, mais j’ai beaucoup de difficulté à les convaincre de continuer.

    “ Quand ils tentent de s’étirer, ils augmentent leur inconfort physique. Ils essaient de pratiquer mais découvrent que les étirements sont douloureux, se découragent et abandonnent. 

    “ Les médecins qui incluent le tai chi parmi leurs traitements, dit le Dr Goodman, doivent l’offrir aux patients qui sont personnellement motivés. C’est un exercice qu’on enseigne à un individu, mais c’est à ce dernier qu’incombent les efforts pour progresser. Ce sont eux qui doivent faire les étirements et les répétitions continues.

    “ En tant que médecin de famille, je reconnais que plusieurs de mes patients ne peuvent faire face à tout cela. Pour une raison ou pour une autre, ils sont trop dépendants de leur entourage et incapables de s’aider eux-mêmes.

    “ Mais pour les patients bien motivés et désireux d’améliorer leur santé même si c’est par un processus lent et de longue durée, le tai chi est l’exercice idéal. ” 

     

    « Le Qi Gong de l'Eté-Automne - Exercices & MassagesApplications thérapeutiques - Taïji Quan »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :